Le statistiche
CERVATTO VALSESIA mt.1022
Screen Saver Les fetes des chataignes Les Calendries Marcher en mangeant Les manifestations
Les sentiers L'Histoire Le Pays Pro Loco Cervatto hier...
Où nous sommes Comme nous rétrouver La presse Cervatto en HP Cervatto préféré
Valsesia: le vert, le rouge, l'or Les promenades Eté 2001
Remerciement Bibliographie Link Ecrives nous HOME
CERVATTO VALSESIA
'Hystoire
Le travail a embelli Cervatto

Les deux moteurs de cette vie recluse entre les montagnes sont l'activité religieuse et le travail quotidien.

Un proverbe local rend compte de l'avarice des terres : "La neige partie, voici les cailloux"

C'est pourquoi, pour un travail moins pesant et un meilleur revenu, quelques uns de nos jeunes tentèrent  de partir…vers de plus prometteurs lendemains vers la ville

Ceux de Cervatto tournaient leurs pas (au sens propre, car à cette époque là, les allers et retours se faisaient à pieds) principalement vers Turin. Les deux activités les plus choisies étaient : le commerce et le travail dans l'hôtellerie. Cette dernière activité en envoya même quelques uns à prendre la mer, soit pour rester cuisiniers ou stewards sur un navire, soit pour débarquer dans les meilleurs hôtels de Londres ; parmi eux : Tirozio Pietro, Negri Giovanni, Debernardi Daniele, Zenone Ennio et Tirozio Antonio.

A propos de Tirozio Antonio, on doit rappeler un souvenir, témoignage de son héroïsme. Informé de la grave maladie de sa mère, bien que sans le sou, aidé par des amis, il réussit à payer le navire pour traverser la Manche, loua une bicyclette et après beaucoup de fatigues, réussit à rejoindre l'Italie, la Valsesia, la maison natale… Où par la grâce de Dieu, il put encore voir sa mère mourante.

Comment quelques familles de Cervatto purent elles accéder à une grosse fortune?…Avec leur intelligence personnelle, un travail méthodique, un honnêteté acquise de naissance et avec la divine bénédiction promise à l'homme "qui craint le Seigneur". Les bénéficiaires reconnurent eux-mêmes cette bénédiction en la proclamant avec une autre des vertus : la Bienfaisance. Le pays conserve quelques monuments significatifs de ces vertus chrétiennes et sociales : ls églises, la mairie, l'école, l'aqueduc, les associations pieuses et les legs.

Des noms? Ils sont sur les façades de leurs maisons : Bajla, Marchesa, Montalto, Borsalino, Banfi, Tirozio, Juva, Berra, Giacobini…Les bonnes œuvres, souvent caritatives  prolongent dans le temps non seulement la mémoire, mais aussi la "bénédiction".

Ce site est optimisé pour Internet Explorer avec une résolution graphique 1024X768
Webdesigner Dario Paganini Copyright 2000-2001. Reproduction interdite, même partielle, du contenu de ce site.
Pour utiliser le matériel publié sur ce site, s'adresser au webdesigner
Tout le contenu de ces présentes pages est du domaine public