Le statistiche
CERVATTO VALSESIA mt.1022
Screen Saver Les fetes des chataignes Les Calendries Marcher en mangeant Les manifestations
Les sentiers L'Histoire Le Pays Pro Loco Cervatto hier...
Où nous sommes Comme nous rétrouver La presse Cervatto en HP Cervatto préféré
Valsesia: le vert, le rouge, l'or Les promenades Eté 2001
Remerciement Bibliographie Link Ecrives nous HOME
CERVATTO VALSESIA
Les sentiers de l'art
Cervatto
Madonna del Balmone
Campertogno
Argnaccia
Cangello
Rossa
Alpe dell'Oro
Muro di Scopa
Pianaccia
Pian del Sasso
Boccioleto
Seccio
Hauts hameaux
della Val Vogna
BOCCIOLETO - SECCIO

 
De Boccioleto, dans le Val Sermenza, à 14km de Varallo, on monte en voiture au hameau Ronchi, à 814m., où commence l'itinéraire. L'église de la Vierge des Grâces, un vrai joyau, est déjà mentionnée en 1617. On y conserve une toile de la Madone sur le Trône de Rocca, datée de 1635, un rétable d'autel de Dedominici, des fresques du 19ème siècle d'Avondo sur la façade. Un sentier monte jusqu'à la chapelle restaurée de Genestroso. Peu avant Ormezzano, quelques croix rappellent le souvenir d'une avalanche. 20 minutes plus tard, dans un petit hameau nous attend l'oratoire de Saint Jean Baptiste, à l'intérieur duquel on peut admirer un rétable daté de 1649. La fresque de la façade est l'œuvre d'Avondo. On rejoint en 15 minutes Solivo à 1027m, dernier noyau habité du Val Cavaione, jouissant d'une belle position panoramique.

L'oratoire de la fin du 17ème est dédié à Saint Antoine de Padoue. L'autel doré est d'Anselmo, le pavage de Giordano et la façade d'Avondo et une niche de l'Annonciation. En face, de la même époque, la chapelle de Saint Nicolas de Bari, avec son portique à colonnes caractéristique et à l'intérieur, une douce Vierge à l'Enfant sur un trône et un élégant fond drapé. A côté, Saint Pierre et Saint Nicolas. Aux murs, San Defendente et une Crucifixion. Sur la voûte d'entrée, une belle Annonciation. Le chemin se fait plus escarpé, pénible et à travers les hêtres, il conduit à la chapelle de Selletto à 1185m. en 30 minutes. Avec son portique et ses élégantes colonnes, elle invite à une halte. Sur le même plan, on rejoint les alpages Daloch, Saas, Rivetti (avec sa chapelle "Salus infirmorum" et ses stucs du 19ème ); on parvient ensuite en 30 minutes à Seccio (1388m.) pour admirer l'oratoire de San Lorenzo, le joyau du Val Sermenza.

Il date de la seconde moitié du 14ème mais ne fut consacré qu'en 1446, année à laquelle remontent les fresques intérieures, en général assez bien conservées, sauf celle du mur sud avec la Dernière Cène percée pour faire place à a chapelle de San Grato du 18ème, protecteur des averses de grêle. La voûte de l'abside offre un superbe Rédempteur, les Quatre Evangéliste et l'Annonciation. Sur les murs d'entrée : splendides figures des martyres et pères de l'église. Sur la place, de l'extérieur, on voit les restes d'une vieille fresque consacrée à San Cristoforo et un rare exemplaire pittoresque d'une roue de la fortune. On continue et en descendant, on arrive à l'alpage Tetto, caractérisé par les antiques "torbe", maisons construites avec de gros troncs de sapin. De retour à Boccioletto, on conseille une escapade au hameau Oro (25 minutes) pour visiter la petite église de San Pantalcone, de 1477, et celle de la Madone del Carmine, qui conserve des fresques des Orgiazzi du 18ème et de Borsetti. La première entièrement recouverte de fresques est au centre des maisons. Réduite en piteux état, elle fut restaurée en 1910 par la Société pour la Conservation des Œuvres d'Art et des Monuments Valsésiens. La voûte est entièrement occupé par un immense Christ bénissant, à l'intérieur d'une amande rappelant l'art bizantin. Trois tableaux, sur le côté, représente la vie de Panacea. Les dernières restaurations sont l'œuvre de Fermo Dedomenici. A Boccioletto, sur le vieux chemin muletier 387 qui mène à Ronchi, l'oratoire de Casa Milanetto (1500) mérite un arrêt. Vers l'est, à l'entrée du pays, surgit la chapelle de la Madone de Loreto, dite "Gesietto". On la remarque pour son aspect un peu bizarre et pour la diversité de ses marbres. Les tableaux sont de Cavalazzi di Oleggio (1538). Pour conclure dignement l'itinéraire artistique, reste la visite à l'église paroissiale, avec les fresques de Borsetti (voûtes et tableaux représentant les apôtres), d'Orgiazzi (Saint Pierre et Saint Paul), d'Avondo (presbytère) et de Dedominici di Rossa (Sainte Philomène). Dans l'église de l'Annonciation, transformée en musée, ont été rassemblées de nombreuses œuvres d'art provenant des oratoires et des chapelles perdues dans la vallée. Parmi elles, il est à signaler "Pleurs sur le Christ mort", imposant groupe de statues sculptées dans le bois, datant du 16ème, provenant du sanctuaire de la Madone del Sasso

Ce site est optimisé pour Internet Explorer avec une résolution graphique 1024X768
Webdesigner Dario Paganini Copyright 2000-2001. Reproduction interdite, même partielle, du contenu de ce site.
Pour utiliser le matériel publié sur ce site, s'adresser au webdesigner
Tout le contenu de ces présentes pages est du domaine public